Télécommande connectée Broadlink RM

Classé dans : Commandes, Google Home, Jeedom | 2

Broadlink a eu une excellente idée : proposer un appareil qui permet de définir plusieurs télécommandes intelligentes, virtuelles et programmable. Le concept est de pouvoir répliquer toutes les télécommandes Infrarouges (IR) ou radio-fréquences (RF) au moyen d’un seul boitier.

Mais cela existe depuis longtemps les télécommandes universelles ? En effet mais Broadlink apporte ici l’aspect connecté, permettant de piloter via l’application smartphone dédiée, Amazon Alexa, Google Home, Jeedom,…. tous les anciens appareils actionnés par de veilles télécommandes. A la base du fonctionnement, le protocole WIFI par lequel on interagit avec les objets Broadlink. 

Broadlink annonce plusieurs dizaines de milliers d’appareils compatibles : télévisions, décodeurs, climatiseurs,… Les possibilités sont donc très nombreuses.

La marque propose plusieurs modèles : les modèles pro (permettant la radio-fréquence et l’infrarouge) et les modèles minis (permettant juste l’infrarouge). Cet article se base sur le modèle RM Mini 3. Les modèles 4 vont bientôt sortir. La principale différence entre les modèles RM 4 et RM3 se trouve dans la possibilité d’attacher à la télécommandes des capteurs externes. On pourra, par exemple, ajouter un capteur de température et déclencher des actions en fonction de celle-ci (allumer ou éteindre un climatiseur par exemple).

Ce test se base donc sur le modèle RM Mini 3 mais ce qui est décrit devrait aussi s’appliquer aux autres modèles.

 

Attention à la commande – pas d’alimentation avec Broadlink

C’est toujours bon à savoir : si vous achetez une des télécommandes Broadlink, vérifiez bien ce que contient le package. Car, dans la majorité des cas, il n’y a pas de transformateur d’alimentation fournie. Seul le cable USB est livré avec la télécommande.

Télécommande Broadlink RM -

Installation de la télécommande Broadlink

La configuration de la télécommande Broadlink se fait au travers d’une application smartphone. En Europe, c’est l’application Ihc for EU qu’il faut installer (on pourrait installer une version non européenne mais alors il n’est pas certain de retrouver ses équipements). Note: après l’écriture de cet article, Broadlink m’a conseillé de ne plus utiliser Ihc for EU mais d’utiliser “BroadLink App”, ce que je n’ai pas fait car je devrais faire un reset de mes appareils et je perdrais toutes les configurations et scènes.

L’installation de l’appareil est relativement facile en suivant les instructions:

  • Ecran 1: Ouvrir Ihc for EU
  • Ecran 2: Appuyer sur le “+” en haut à droite
  • Ecran 3: Appuyer sur “Universal Remotes”
  • Ecran 4: Choisir son modèle, ici “RM mini 3”

Télécommande Broadlink RM -

  • Ecran 5: Allumer la télécommande en branchant l’alimentation et appuyer sur “Next”
  • Ecran 6: Choisir le réseau sur lequel connecter la télécommande (il est conseillé, par mesure de sécurité, d’avoir un réseau dédié à ses objets connectés). Appuyer sur “Next”. Attention : si jamais vous souhaitez, dans le futur, changer le WIFI ce ne sera pas possible facilement. Il faudra réinitialiser tous les appareils et recommencer à partir de zéro car le WIFI ne peut se définir qu’à cette étape ci.
  • Ecran 7: L’installation est en cours
  • Ecran 8: Donner un nom à l’appareil et lui attribuer une pièce

Télécommande Broadlink RM -

Maintenant ce que Broadlink appelle le “Device” (c’est-à-dire le boitier physique) est installé. On peut passer à l’étape suivante, à savoir définir des télécommandes virtuelles connectées (et on peut en définir plusieurs) que Broadlink appelle “Appliance”.

  • Ecran 10: Appuyer sur “Devices” en bas et puis appuyer sur le “device” installé aux étapes précédentes
  • Ecran 11: Appuyer sur “+ Add appliance” pour ajouter une télécommande
  • Ecran 12: Choisir la bonne catégorie (ici, TV pour remplacer la télécommande de la télévision)
  • Ecran 13: Choisir sa marque d’appareil (ici, Samsung)

Télécommande Broadlink RM -

  • Ecran 14: Broadlink va proposer plusieurs télécommandes prédéfinies. L’idée est de trouver celle qui fonctionne. Il faut donc appuyer sur plusieurs boutons et vérifier que la bonne action est envoyée à l’appareil.
  • Ecran 15: Une fois que l’on a trouvé la bonne télécommande, appuyer sur “It works well”
  • Ecran 16: Donner un nom et une pièce dans laquelle se trouve la télécommande et appuyer sur “Done”
  • Ecran 17: La télécommande est maintenant disponible

Télécommande Broadlink RM -

Une autre option, lors de cette installation, permet d’enregistrer bouton par bouton sa télécommande. Broadlink permet en effet à ses objets (RM et RM Pro) d’apprendre en enregistrant ce qui est émis par la télécommande d’origine qu’on souhaite remplacer. En suivant la procédure ci-dessus, il faut choisir “Mine” à l’écran 13. Ensuite, il faut choisir la touche qui doit apprendre et viser l’appareil Broadlink en appuyant sur la touche de la télécommande d’origine. 

Il est aussi possible de démarrer avec une télécommande prédéfinie et puis de ré-enregistrer certains boutons ou en d’en ajouter de nouveaux. 

On peut maintenant utiliser l’application Ihc for EU en ouvrant une télécommande et en appuyant sur les touches. L’ordre est transmis au Broadlink RM qui émet alors le signal infrarouge (et/ou RF pour les modèles pro) correspondant.

Mais, et c’est là que réside le plus intéressant avec ces appareils connectés, on peut aussi utiliser les télécommandes au travers des assistants vocaux.

Pour les actions complexes : les scènes

Les scènes permettent, dans l’application Ihc for EU, de créer des séquences complexes d’actions. Eventuellement, on peut aussi faire des séquences déclenchant des commandes de plusieurs télécommandes différentes avec, en option, des temporisations configurables entre chaque action.

Dans l’application Ihc for EU, appuyer sur “Scene” en bas

  • Ecran 1: Les scènes existantes sont visibles. Appuyer sur “+”
  • Ecran 2: Donner un nom à la scène et appuyer sur “+ Add appliance”
  • Ecran 3: Choisir sa télécommande
  • Ecran 4: Choisir sa commande

Télécommande Broadlink RM -

On peut ensuite répéter ces opérations pour créer les séquences complexes. Par défaut la temporisation est de 0,5s mais on peut augmenter cette temporisation jusqu’à plusieurs minutes. A noter, Alexa ou Google Home vous diront qu’ils ont fini dès que la scène aura été lancée par eux. Jamais donc ils n’attendront la fin (aucun retour d’état n’existe).

Voici un exemple de scène complexe déclenchant l’augmentation de volume sur plusieurs télécommandes différentes

IMG_4561

RM Broadlink et Google Home

Broadlink permet d’intégrer ses appareils RM et leurs scènes dans les assistants vocaux, notamment Google Home.

Les premières étapes, très classiques, consistent à lier le compte Cloud Broadlink avec Google Home.

  • Ecran 1: Dans Google Home, appuyer sur “+” en haut à gauche
  • Ecran 2: Appuyer sur “+ Configurer un appareil”
  • Ecran 3: Appuyer sur “Vous avez déjà configuré des appareils….”
  • Ecran 4: L’écran permet de chercher le service à associer, ici Ihc for EU

Télécommande Broadlink RM -

  • Ecran 5: Appuyer sur la loupe et inscrire Ihc for EU. Attention, l’application “Broadlink” existe aussi en tant que service mais ce n’est pas la même chose et vous n’y retrouverez pas vos télécommandes/appareils RM.
  • Ecran 6: Accepter les conditions d’utilisation en cochant “Confirmed” et puis en appuyer sur “Next”
  • Ecran 7: Introduire le nom d’utilisateur et le mot de passe. En bas, en peut lire ensuite si l’association s’est bien déroulée.
  • Ecran 8: Choisir la télécommande à intégrer (c’est bien dommage que Google ne permette pas d’en choisir plusieurs en une fois)

Télécommande Broadlink RM -

  • Ecran 9: Choisir la maison dans laquelle ajouter la télécommande
  • Ecran 10: Choisir la pièce.

Télécommande Broadlink RM -

Les télécommandes sont maintenant visibles dans Google Home. Mais, et c’est dommage, on ne sait rien faire ici au travers de l’application Google Home sur Smartphone. Il faut passer par la voie.

IMG_4563

On peut aussi créer des routines pour appeler les scènes définies dans Ihc for EU, ce qui permet en plus d’appeler ces scènes avec des phrases personnalisées.

IMG_4564

Broadlink RM et son intégration dans Amazon Alexa

Pour son intégration avec Amazon Alexa, Broadlink propose une skill en français, Ihc for EU, qu’il faut installer. 

  • Dans l’application Amazon Alexa, cliquer sur les trois petites barres horizontales en haut à gauche.
  • Ecran 1: Choisir “Skills et jeux”
  • Ecran 2: Inscrire “Broadlink smart home for eu” et appuyer sur Ihc for EU
  • Ecran 3: Appuyer sur “Activer pour utilisation”
  • Ecran 4: Accepter les conditions d’utilisation en cochant “Confirmed”. Appuyer sur “Next”

Broadlink-RM-Alexa-1

  • Ecran 5: Introduire les informations de connexion au compte Cloud Broadlink : adresse email ou téléphone et mot de passe
  • Ecran 6: La liste des télécommandes Broadlink existantes dans Ihc for EU sont visibles. Cliquer sur “OK” pour les ajouter dans Amazon Alexa.
  • Ecran 7: Confirmation de l’association avec Amazon Alexa
  • Ecran 8: Dans les appareils, les télécommandes sont visibles.

Broadlink-RM-Alexa-2

On peut donc maintenant contrôler naturellement ses télécommandes vocalement à condition de ne pas avoir, comme moi dans les écrans ci-dessus, donné des noms techniques à ses télécommandes. Car, ce faisant, je me retrouve à devoir dire “Alexa, allume Cmd Samsung Véranda” ou encore “Alexa, augmente le volume sur Cmd Samsung Veranda”.

En ce qui concerne les scènes créées dans l’application smartphone Ihc for EU, elles sont également visibles dans Alexa. Pensez bien à leur donner, ici aussi, un nom logique et pas technique. Et n’utilisez pas d’accent dans les noms car, sinon, Alexa n’arrive pas à les intégrer correctement (comme le montre son interprétation du mot “précédent” dans l’écran ci-dessous).

IMG_4562

Les scènes sont, ici aussi, utilisables dans les routines, ce qui permet en plus de personnaliser la commande vocale qui les déclenchent.

Les RM de Broadlink et Jeedom

Un plugin officiel existe pour interfacer Broadlink et Jeedom. 

Télécommande Broadlink RM -

Ce plugin scanne le réseau WIFI (via le mode inclusion) pour détecter les appareils Broadlink existants. Et c’est là sa faiblesse hélas. Beaucoup de plugin Jeedom fonctionnent autrement et se connectent au Cloud du fournisseur. Ici, choisissant de scanner le réseau, on est en présence d’un problème de sécurité. Il faut en effet que la machine hébergeant Jeedom soit installée sur le même réseau que les télécommandes Broadlink. Or, c’est une mauvaise pratique ! Il est toujours recommandé d’installer ses objets connectés sur un réseau WIFI séparé. Et, sur ce réseau séparé, de configurer le “Client Isolation” afin que les  objets connectés WIFI ne se voient pas entre eux. Ce n’est que de cette manière qu’on peut être sûr qu’il n’y a pas d’espionnage ni de vol des données. Jeedom, ensuite, peut connecter en toute sécurité sur le Cloud pour récupérer les états ou déclencher les actions.

Si vous passez outre ces considérations de sécurité et à supposer que Jeedom partage le même réseau WIFI que les télécommandes Broadlink:

  • Aller dans Plugins / Protocole domotique / Broadlink
  • Cliquer sur “Mode inclusion”. Les appareils existants sur le réseau vont être découverts par le plugin.

Broadlink plugin Jeedom

  • Cliquer sur la télécommande à configurer. Bien vérifier que l’équipement est “Broadlink Universal Remote” et que le modèle est le bon. Comme on le voit, l’adresse IP est mentionnée. Il est donc conseiller de configurer son routeur pour que le routeur donne toujours cette même adresse IP à l’appareil.

Broadlink commande équipement

  • Cliquer sur “Commandes”. On voit les commandes existantes. On peut cliquer sur “Apprendre une commande”. Il faut alors ensuite appuyer sur le bouton de la télécommande à copier en direction de la télécommande Broadlink. Jeedom enregistre alors la commande est cette dernière est utilisable. Note: un lecteur me signale (voir commentaire en bas de l’article) que cette option ne fonctionnerait plus suite à une mise à jour de Broadlink. 

Apprendre les commandes

Apprendre les commandes - appui

  • A noter: pour éviter de devoir reconfigurer la même chose sur toutes les télécommandes, le bouton “Synchroniser” permet de copier les commandes sur tous les appareils Broadlink. Très pratique !

Les commandes, ajoutées et enregistrées, sont ensuite utilisables dans des scénarios Jeedom, ce qui est pratique pour combiner des séquences complexes de touches avec temporisation.

Broadlink et scénarios Jeedom

Conclusion

Broadlink propose des petits appareils WIFI pas chers et assez efficaces. Ce n’est toutefois pas parfait : certaines commandes IR s’enregistrent mal et le lien avec les assistants vocaux n’est pas toujours ni facile ni stable. Le plugin Jeedom souffre aussi d’un manque de sécurité à mon sens.

Mais, à ce prix là, on ne va pas se plaindre et on peut foncer. On trouvera toujours bien un usage sympa à en faire comme par exemple rendre intelligent un vieil appareil fonctionnant avec une télécommande RF433.

 

 

2 Responses

  1. Damien

    Bonjour, j’ai malheureusement constaté que l’apprentissage des commandes sur le nouveau RM mini 3 n’est plus possible sous le plugin Broadlink de Jeedom 🙁 En effet depuis l’application mobile il n’y a aucun problème pour apprendre les commandes mais depuis le plugin c’est impossible … Il semblerait que ce soit dû à une mise a jour de broadlink faisant passer les infos du RM mini 3 au travers de leur cloud. J’espère une mise à jour du plugin broadlink de jeedom prochainement pour palier au problème …

    • ObjetsConnectesAdmin

      Bonjour. Oh quel dommage. Merci en tout cas de me le signaler : je vais mettre un commentaire dans le texte pour en informer tout ceux qui liraient l’article. En ce qui me concerne, je n’utilise plus les RM. J’ai acheté une Nvidia Shield Tv Pro et j’ai remplacé tout mes anciens appareils (ceux qui nécessitaient la RM).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.